· 

Au BAN de la Société...La Blessure de l'aBANdon

Blessure de l'abandon
  • Je deviens très angoissé(e) à l'idée de rester seule

  • L’idée qu’il puisse me laisser est juste insupportable. J’ai comme une boule dans le ventre tellement je souffre et j'imagine le pire.

  • Je ne veux à aucun moment m’attacher dans une relation amoureuse. J’ai trop peur d’être abandonné(e).

Ce sont ces phrases que j'entends très souvent au cabinet de la part des personnes qui nous consultent et qui souffrent profondément du syndrome de l'Abandon.

Qu'est-ce que le Sentiment d'Abandon ?

Le sentiment d’abandon n’est pas une émotion en tant que telle. Quand il est mal voire très mal supporté, le sentiment d’abandon peut se traduire par une série de manifestations physiques et psychiques pouvant aller du simple serrement du cœur à l’Anxiété, l’Angoisse voire la Dépression. Très souvent ces sentiments sont accompagnés par un Renoncement à Soi et un Repli sur Soi assez marquant qui provoque progressivement une Faible Estime de SOI.

 

Le sentiment d'abandon demeure subjectivement l’effet que certains événements ont eu sur nous. Les comportements, provenant de personnes auxquelles nous étions attachées sur le plan affectif et qui ont été perçus comme un abandon, se sont produits à une période où nous étions particulièrement vulnérables à ces messages affectifs.

 

La personne qui éprouve un sentiment d’abandon va se sentir très souvent "mise à l’écart" voire indigne. Elle ressent souvent de la culpabilité et un grand sentiment de non-valorisation de SOI. Très vite, elle en déduit qu’elle n’est pas digne d’être aimée. Inconsciemment la personne va créer un ensemble de mécanismes de défense pour se protéger des souffrances infligées par le monde extérieur qui commence à être vécu comme étant hostile pour elle. La moindre remarque ou critique est vécue comme un drame par la personne souffrant du syndrome de l'abandon.

 

Souvent parce que l’expérience d’avoir été abandonné ou rejeté a été vécue à un moment crucial du développement de la personne (l'enfance en général) et de façon répétée dans le temps, le sentiment d’abandon peut devenir profondément ancré dans l’être et ses conséquences sur le plan relationnel peuvent devenir assez complexes  à gérer.

 

L’expérience d’abandon laisse une personne avec une profonde insécurité quant à sa propre Valeur en tant qu'être humain. Consciemment ou inconsciemment, la personne craint que l'abandon ou le Rejet se répète dans ses relations importantes d'Adulte (en couple, au travail, avec les amis...).

 

Certains se protègent de ces expériences douloureuses en évitant de se lier aux autres. D’autres s’accrochent, en quelque sorte, en ayant sans cesse la peur d’être délaissés s’ils osent, un tant soit peu, être eux-mêmes. Et bien d’autres, contre toute logique rationnelle, font tout pour provoquer cet abandon tant redouté. Bien que misérables, il leur semble paradoxalement impossible de faire autrement dans une relation qui a de l’importance ! Très souvent, pour ces derniers, le programme "SI TU M'AIMES TU M'ABANDONNES" est bien installé dans leur psyché le plus profond et se trouvent poussés par une force intense inconsciente qui provoque tôt ou tard une nouvelle expérience d'Abandon dans leur vie !

Les symptômes comportementaux et émotionnels du syndrome de l'Abandon

Le souvenir d’un abandon mal vécu et/ou refoulé dans la petite enfance a des répercussions émotionnelles sévères à l’âge adulte. Le sentiment d’abandon se traduit par toutes sortes de manifestations :

La personne qui souffre du syndrome de l'abandon va développer très vite une forme de dépendance affective. Elle est en général en quête profonde d'amour et de reconnaissance. Et parce qu'elle a des difficultés à s’estimer à sa juste valeur par ses propres moyens, elle va se centrer de plus en plus sur les autres pour nourrir ce besoin profond d'être aimée. Et bien souvent elle se sent incapable de gérer une relation d'Adulte à Adulte Responsable sur le long terme. La partie "abandonnée" en elle revient au "galop" pour réclamer systématiquement et avec force le manque d'amour et d'affection quoique l'autre fasse. C'est jamais assez pour elle !

 

Comme une de ces personnes que nous avons reçu au cabinet et qui me raconte lors de sa première consultation :

  • "...Je suis consciente Mr Senhaji que je fais toujours passer les demandes de mon mari avant les miens, je fais tout pour lui faire plaisir même quand ça ne m'arrange pas du tout... Je ressens comme une boule de peur dans mon ventre si je ne fais pas ce qu'il me dit...Je ne supporte pas son silence quand j'exprime mon désaccord avec lui...Le silence pour moi est synonyme de mépris de ma personne, comme si je n'existe pas...Et cela me fait profondément mal car je suis touchée dans ma profonde dignité...Ça m'arrive très souvent d'accepter humiliation et injustice juste pour fuir l'idée qu'il risque de se fâcher contre moi...J'ai toujours l'impression qu'il va partir un jour et me laisser toute seule...Et en général je ne supporte pas les conflits...".

La dévalorisation de SOI est très souvent omniprésente chez la personne avec le syndrome de l'abandon. Ce qu'elle craint le plus c'est cette peur d'être Rejetée et Délaissée. L'idée lui en est tellement insupportable et douloureuse qu'elle préfère aller contre courant contre elle-même, ne pas se respecter et se faire même très petite dans certaines situations. Vaut mieux rester dans une relation pas très gratifiante plutôt que de se retrouver seule !

 

Plus la personne devient dépendante affective et plus la “dictature” du Doute sur elle-même en tant que personne, sur ses capacités et sur tout ce qu'elle entreprend devient omniprésente. Le doute conduit à la faible Estime de soi et la personne devient très influençable et dépendante de l'avis et du jugement d'autrui. Le besoin éperdu d'approbation et de reconnaissance par autrui conduit la personne qui souffre du syndrome de l'abandon à négliger ses propres besoins pour tenter de se conformer à ce qu'elle croit qu'on attend d'elle.

 

L'Agressivité est aussi évidente des fois cachée, ou retenue chez une personne touchée par le syndrome d'abandon par peur de perdre les siens. Son avidité (d'être aimée, vue, reconnue) est si profonde et ses craintes de perdre l'autre sont si intenses que tout est prétexte à revendication, que tout devient menace de frustration et de perte. Aussi, elle ne désarme jamais complètement. Le danger serait trop grand pour elle. Et souvent elle est soit en position d'attaque, si le contexte le lui permet, ou en position de défense.

 

Très souvent la personne avec le syndrome d'Abandon a besoin inconsciemment de venger, le passé, de faire subir à d'autres ce dont elle a souffert elle-même. Elle a besoin par exemple non seulement d'être comprise mais d'être devinée. Elle va cacher ses désirs, ses peines dans l'espoir "secret" que l'être aimé trouvera son intérêt et son amour en devinant "intuitivement" ses besoins. En général c'est l'inverse qui se produit et cela crée en elle beaucoup de frustration voire de colère. C'est le cercle infernal et vicieux du syndrome de l'abandon !

Une tendance à l'auto-critique extrême

Le regard que porte sur elle-même une personne touchée par le syndrome de l'abandon est souvent très sévère (“je suis nul(le), je ne vaux rien, je suis inutile,...”). Un discours intérieur auto-dévalorisant (“quoi que je fasse je ne serai jamais à la Hauteur”) qui peut aboutir à l'hostilité et l'agressivité envers soi-même (“je me déteste”) et peut inciter la personne à se faire du mal physiquement.

Comment se libérer du Syndrome de l'Abandon ?

L'effet “dévastateur” du syndrome de l'abandon sur les émotions, les comportements d'une personne peut paraitre affaire perdue d'avance. Les piliers de l'identité de la personne étant touchées, chaque expérience vécue peut potentiellement provoquer une forme de perte et donc de souffrance. Les désapprobations par une personne chère, la solitude et le rejet peuvent être perçues comme des pertes graves, irréparables, comme un Abandon.

 

La bonne nouvelle, c'est qu'il y en a une et c'est tant mieux pour ces personnes qui ne souhaitent qu'être libérées de cette souffrance intérieure ! aujourd'hui les neurosciences, et surtout la branche de la neuroplasticité cérébrale, ont prouvé que toutes les perceptions subjectives que peut entretenir une personne dans son esprit depuis des années animées par des peurs et des croyances limitantes peuvent être désapprises pour facilement apprendre une nouvelle façon de se percevoir et par conséquent une nouvelle façon d'être et de se comporter.

 

Le plus important dans ce travail intérieur est de réellement Changer ces anciens programmes inconscients. Le vrai changement ne peut se faire réellement que si l'approche utilisée permet à la personne d'aller toucher les fondamentaux de ces programmes.

 

Ce travail de Réintégration de SOI est important à plusieurs niveaux. En effet, la personne touchée par le syndrome d'abandon ne peut pas être conseillée par rapport à ses comportements ou plutôt ses réactions. Tout ce qu'on va lui dire peut être rejeté car la ramène vers ses peurs tant qu'elle continue de percevoir le monde qui l'entoure comme Hostile. 

 

Le Coaching émotionnel permet un accompagnement et un travail intégratif profond sur la structure émotionnelle du syndrome de l'Abandon. Il permet, entre autres, d’identifier et libérer les blessures du passé encore actives sur le plan émotionnel et dépasser les  croyances limitantes et perceptions dissonantes qui se sont formées au cours des expériences de vie de la personne souffrante de l'abandon et ce pour atteindre un rééquilibrage intérieur permettant de trouver harmonie et paix avec soi-même et avec les autres.

 

Ce que fait la personne touchée par le syndrome de l'abandon la dépasse en général et elle en est consciente. Le travail de réintégration de SOI consiste à libérer cette détresse profonde en elle en libérant les expériences vécues comme un Abandon. Ce qui lui permet de Changer profondément ses perceptions qui lui donnent cette fausse impression que tout ce qui l'entoure est potentiellement dangereux pour elle et peut lui rappeler inconsciemment la souffrance de l'Abandon. Le Changement de perception permet à la personne de se sentir en sécurité d'abord avec elle-même et progressivement avec les autres.

 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE, PENSEZ À LE PARTAGER AVEC VOS AMI(E)S... 

Écrire commentaire

Commentaires: 5
  • #1

    Fatiha (dimanche, 08 avril 2018 23:28)

    Tout ce que je peux dire, d'après mon expériance, est que vous êtes Expert dans la libération du syndrome de l'abandon.

  • #2

    Maman Rim (mardi, 10 avril 2018 00:15)

    Ma souffrance du sentiment de rejet et d'abandon depuis ma petite enfance a fortement impacté ma confiance en moi et même s'est transformé en dépression chronique que j'avais peur de transmettre à mes enfants. J'étais depassée par les événements et ma vie s'échappait de moi. Je suis devenue une personne soumise et effacée!...Après mes 6 séances dans ce cabinet, avec ce grand Monsieur, j'ai lhamdoulilah passé à autres choses dans ma vie, des choses plus intéressantes et plus utiles pour moi et pour ma famille.
    Aujourd'hui, je prend le contrôle de ma vie, j'apprend à être la personne que je veux et du coup je devient plus heureuse que jamais:) Merci "Nouveau souffle".

  • #3

    sanaa (mercredi, 25 avril 2018)

    bravo

  • #4

    Leila (dimanche, 20 mai 2018 15:06)

    Je souffre de ce sentiment d’abandon comment on peut dépasser ce sentiment ??

  • #5

    Mr Senhaji (dimanche, 01 juillet 2018 23:15)

    Bonsoir Leila,

    Il est possible de dépasser le sentiment d'Abandon moyennant un travail profond de libération des mémoires passées qui maintiennent ce sentiment. Ce travail va aller chercher en profondeur à changer l'ensemble des couches émotionnelles qui se sont formées dans le psyché inconscient de la personne pour que sa perception change. Ce changement de perception et de réintégration de SOI permet à la personne de se libérer définitivement du syndrome de l'abandon.

    N'hésitez pas à nous consulter pour plus d'information sur l'approche Coaching émotionnel que nous utilisons pour dépasser ces sentiments et bien d'autres.
    Bien à vous,