· 

LA CULPABILITÉ MALADIVE

« LA CULPABILITÉ MALADIVE EST LA PIRE FORME D’AUTO-PUNITION »
Dans sa forme normale et saine, le sentiment de Culpabilité joue un rôle important et positif dans notre vie. En effet, il indique à notre conscience que nous avons agi à l'encontre de nos valeurs et nos standards vis à vis des autres.


En revanche, si la Culpabilité devient excessive voire maladive et par la suite commence à freiner notre épanouissement et notre réussite alors il y a là quelque chose dans notre fort intérieur qui n'est pas en Paix !

La Culpabilité maladive ne correspond pas nécessairement à la réalité d'une faute commise. Elle est souvent imaginaire ou disproportionnée ôtant tout plaisir de faire correctement les choses. Elle peut handicaper nos choix et nos décisions de vie. Elle est responsable par exemple de l’incapacité à connaître le bonheur. La Culpabilité maladive est de nature à briser nos vœux les plus chers en balayant d'un revers de main nos projets les plus importants pour nous.


" Je viens d’être reçu au concours de médecine et je devrais sauter de joie au lieu de me sentir très mal..." confie ce jeune homme. Pourtant, il est pris par un sentiment bizarre d’angoisse comme s’il assimilait inconsciemment cette réussite à l’idée d’une faute en ne s’autorisant pas à dépasser son frère qui lui, a échoué à deux reprises au même concours.


La personne qui expérimente la Culpabilité maladive perçoit souvent sa vie comme une prison. Par son état émotionnel et physique, elle en construit les murs entre elle-même et les autres. Parfois ces murs forment une forteresse de laquelle elle envoie des flèches venimeuses de colère et de ressentiment vers les autres et balance des bombes anti-personnelles qui détruisent toute Estime et Confiance en elle.


Comme cette femme qui disait : "Je me sentais coupable de tout. Ma vie était juste comme une succession de ‘vagues’ de pensées négatives culpabilisantes, les une après les autres. Je n’ai pas bien fait, j’aurais du faire différemment, je ne sais pas faire comme les autres, j’ai mérité tel malheur… J’avais la haine de moi, je sombrais tantôt dans la colère, tantôt dans la tristesse. Je me sentais perdre mes moyens et ma confiance en moi dans tous les rôles de ma vie, d’épouse, de mère, de fille, et aussi sur le plan professionnel"

SYMPTÔMES :

  • Tendance à se Victimiser qui vient souvent de l'environnement familial de l'enfance. Des parents très critiques peuvent faire apparaitre chez l'enfant un sentiment de Culpabilité, de Honte et de faible Estime de SOI. Devenu adulte, la victimisation devient une stratégie inconsciente de défense pour ne pas réveiller des traumas émotionnels de l’enfance.
  • Sentiment constant de peine, d'insatisfaction de souffrance plus ou moins indéfinie
  • Pensées culpabilisantes obsessionnelles et incontrôlables
  • Faible Estime de SOI
  • Manque de Confiance en SOI
  • Tendance à attirer les situations les plus désagréables satisfaisant ainsi un besoin inconscient à s'auto-punir
  • Tendance dépressive

COMMENT S’EN LIBÉRER ?


Il est important d’identifier les racines de la Culpabilité maladive dans le passé, dans ces peurs paniques du tout petit d'être rejeté, abandonné ou pas aimé par ses modèles (parents, grands parents, instructeurs,...) comme s'il avait commis une faute grave.

Le Coaching émotionnel permet un accompagnement et un travail sur la structure émotionnelle profonde de la Culpabilité maladive. Il permet, entre autres, d’identifier et libérer les stratégies inconscientes que peut faire une personne pour déclencher le sentiment de Culpabilité excessive.

Écrire commentaire

Commentaires: 0